31/07/2006

La Fleur en Papier Doré

On devait s’y attendre. Je m’y attendais. Pourtant, samedi dernier la surprise fut rude de constater que la Fleur en Papier Doré, un de mes bistrots bruxellois préférés, venait de fermer ses portes depuis le 12 juillet. La vieille bozine, atteinte par la limite d’âge, venait de se déclarer en faillite.

 

Situé rue des Alexiens, ce troquet au charme fou est vraisemblablement un des plus anciens de la capitale. Il appartient au CPAS de la ville de Bruxelles. C’est, sans doute, la meilleure et la pire des choses : la meilleure parce que ce patrimoine reste entre des mains publiques expertes, la pire parce que cette institution n’a pas les moyens d’entretenir les trésors artistiques et historiques qu’elle a reçu en héritage.

J’en veux pour preuve l’état de délabrement actuel des installations électriques ou sanitaires. Il faut dire que la vieille bozine, non plus, n’a pas entretenu le bien comme on aurait pu s’y attendre d’une locataire modèle.

Un exemple ? Voici quatre ans déjà, la clenche de la porte de la cour s’était détachée. Je vois encore l’expression penaude de la touriste hollandaise essayant de réparer l’huis. N’écoutant que mon grand cœur, je l’aidai en fixant la poignée de porte avec une vieille attache trombone récupérée au fond de ma poche. Ma réparation fut la seule. Mon attache trombone résiste toujours!

 

 

C’est dire que le nouveau tenancier aura du boulot pour négocier une mise en conformité des installations électriques et rénover la kitchenette et les toilettes tout en respectant la patine et l’ancienneté vénérable des lieux. Quand on sait que l’estaminet fut fréquenté par Magritte et Mariën comme par Claus et Gezelle, quand on lit les citations et autres aphorismes couvrant les murs en français, en flamand ou en thiois, on se rend compte que nos deux communautés culturelles concurrentes sont confrontées, comme souvent à Bruxelles, à l’épineux problème de savoir qui va payer et pourquoi…

Gageons que nos décideurs prendront exemple sur la clientèle fidèle de l’endroit qui continue, avec délectation, à s’emmêler les cultures.

 

 

Nosferatuske

 

P.S. : Si un mécène désœuvré conservateur cafetier bilingue me lit, voici le numéro de contact pour une éventuelle candidature à la reprise jusqu’au 4 août : 0475/24.69.43

 

 

Commentaires

Bien triste !!! A+

Écrit par : Charles | 31/07/2006

Répondre à ce commentaire

Ou la Je l'avais oublié...j'y allais souvent...dans les années septante par là :-) Dommage...

Écrit par : sioran | 03/08/2006

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai jamais oubliée... D'abord, parce que je suis allée à une expo d'un peintre et de sa fille, il y a très longtemps (à l'étage);
parce que j'allais souvent y prendre un verre, après la vernissage de l'expo de fin d'année de l'Aca;
parce que j'y ai animé un comité de rédaction mémorable, le 4 août 1999;
Ce qu'on y mangeait n'était pas très varié;
mais c'était un lieu exceptionnel (et je ne parle pas de la rue de Villers, un peu plus loin).

Pour le CPAS, il faut se rappeler qu'ils sont toujours propriétaires et héritiers (enfin, sauf s'ils auraient vendu mais ça m'étonnerait), de maints terrains de la Donation royale (ce que Léoplold II a donné à la Ville de bruxelles pour que ses filles n'en héritent pas...) C'est vrai qu'en son temps, il y avait de mystérieux projets de constructions sociales (ce qui était la volonté de L II si je ne m'abuse), mais les projets rentraient aussi vite dans les cartons. C'était du temps de l'ancien boss du CPAs (pas l'actuel), j'ai oublié le nom du précédent.

Je suppose qu'on fera des travaux et que quelqu'un reprendra la FLeur...

A moins qu'elle ne subisse le même sort que les imprimeries du Journal LE PEUPLE, rue St Laurent et rue, rue, ben, la rue du musée de la BD. Qui est peut-être en travaux, je ne sais pas, je ne vais plus bcp au centre ville, mais en tout cas, il y avait un magnifique bas-relief qui, une année... A disparu.

Écrit par : Pivoine | 03/08/2006

Répondre à ce commentaire

franchement me suis egarée là un soir ily a un mois vu la pétasse qui y sévissait et l'entourage masculin qui se la jouait très surréaliste de mes 2. (c'est pas ecrit sur ma gueule mais les peintres qui m'accompagnaient ce soir-là me collent EUX cette tiquette là, toujours même si j'ai un autre métier) et la façon dont on m'a traitée comme un chien parce que je n'ai pasle style très petasse blonde .J'ai une une altercation avec un de ces gaillards blanc bec alcolisé que j'ai remis à sa place Cela ne laissait tien présager de bon.

Écrit par : Ikke | 05/08/2006

Répondre à ce commentaire

... Où as-tu entendu que le CPAS était propriétaire des lieux?

D'après les articles de journaux et les reportages télévisés , le propriétaire serait bel et bien privé (une grande brasserie, genre Intebrew?) et la seule contrainte publique, mais non des moindres est le classement de la maison, ce qui veut dire que le futur locataire ne pourra pas faire n'importe quoi.
Mais bon, je peux me tromper, hein !

Et bravo pour ton blog !

Écrit par : Thierry | 05/08/2006

Répondre à ce commentaire

CPAS propriétaire Je l'ai appris par les blondes qui tenaient le troquet et l'un ou l'autre client bien informé. Cela tient la route comme info. Il n'est pas sûr que nos journalistes actuels se donnent le temps de vérifier ce type d'info . Et pourquoi, d'ailleurs? Par contre, les affirmations vues à TV Brussel me semblaient des plus douteuses. La pôvre bozine qui n'en savait plus trop, c'est du pipeau!
Il est vrai que l'essentiel est que ce bistrot est classé. Wie gaat dat betalen ?

Merci des compliments!

Écrit par : Nosferatuske | 05/08/2006

Répondre à ce commentaire

Nouvelles J'ai lu qu'un ancien journaliste de TV Brussel allait rouvrir la fleur en papier doré... quelqu'un en sait plus ?

Écrit par : iris | 08/09/2006

Répondre à ce commentaire

Reprise de la Fleur J'ai effectivement appris la nouvelle. Le troquet devait réouvrir ses portes dès le mois d'octobre. Je n'ai pas encore eu le temps de vérifier. Par contre, j'ai retrouvé la trace d'une des anciennes serveuses. J'aurai plus de précisions quant à la manière précipitée dont le bistrot a été remis.

Écrit par : Nosferatuske | 08/10/2006

Répondre à ce commentaire

Toujours pas ouvert Suis passé samedi dernier. L'affiche est retirée. Mais l'établissement est toujours fermé.

Écrit par : Nosferatuske | 23/10/2006

Répondre à ce commentaire

Fleur en papier doré Bonjour,

C'est bien correcte. Le cafe vient d'être repris non par 1 seule personne, mais par 8 personnes qui vient de creéer une coöperative. Les dégats et réparations sont tellements importants et les coûts de réparations faramineux. Les consultations avec le CPAS + commission de monuments et notre archtiecte sont en cours de route. Si tous vas bien nous allons ré-ouvrir Mars - Avril 2007.
Si entre vous il y a des gens qui veullent adhérer à la cooperative (1000 Euros/parts) vous seriez le bien venus :-)

N'ayez crainte la Fleur en papier Doré est comme le Phoenix...

A bientôt peût-être dans le café derrière un verre de geuze ou autre...

Arnout

Écrit par : Arnout Wouters | 23/11/2006

Répondre à ce commentaire

Merci, Arnout! C'est formidable.
Je deviendrai sûrement coopérant en payant mes tournées! Mier kan 'k ni...

Écrit par : Nosferatuske | 23/11/2006

Répondre à ce commentaire

ré-overture à partir du 15 septembre 2007 Et voila, c'est parti. Comme promis :-)

Écrit par : Arnout Wouters | 13/09/2007

Répondre à ce commentaire

la petite fleur en papier doré La petite fleur est réouverte depuis mi septembre.Elle a retrouvée sa gloire.et le gerant (stef)est sympa .Bravo pour la restauration

Écrit par : van den bergh, Emile | 05/12/2007

Répondre à ce commentaire

Ge moet en bekke volge, hein, Mile!!! http://nosferatuske.skynetblogs.be/post/4985256/la-fleur-en-papier-dore-suite

Dikke beïs en salukes on de Stef!

Écrit par : Nosferatuske | 05/12/2007

Répondre à ce commentaire

Ma table préférée ... Certains me comprendrons, d'autres pas, mais ma table préférée n'a pas changé de place depuis sa reprise.
Ah oui c'est la table couverte de graffitis taillés dans la masse.

merci pour elle et pour moi

Écrit par : Belgitude | 03/01/2009

Répondre à ce commentaire

tous mes voeux Tous mes voeux de Bonne année à toi Nosf.et à tous ceux qui postent sur ce blog.
Et tous mes souhaits de longue vie à ce bistrot " la fleur en papier doré" Que sa fleur ne s'étiole jamais, qu'elle reste un témoignage du Bruxelles d'autrefois.

Écrit par : bethy | 05/01/2009

Répondre à ce commentaire

qu'en est-il ? bonjour, j'aimerai savoir si la fleur en papier doré a survécu et si l'on peut encore y venir "réver"... ?

Écrit par : patricia | 22/11/2009

Répondre à ce commentaire

qu'en est-il ? bonjour, j'aimerai savoir si la fleur en papier doré a survécu et si l'on peut encore y venir "réver"... ?

Écrit par : patricia | 22/11/2009

Répondre à ce commentaire

Le bistro est ouvert depuis longtemps déjà. Il suffit de lire les commentaires précédents.

Écrit par : Nosferatuske | 23/11/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Je connais pourtant le quartier je vais venir vous rendre visite car j ai honte de ne pas l avoir déjà fait. Amitié et a bientot. Nicole

Écrit par : Manne Nicole | 27/11/2009

Répondre à ce commentaire

Tu as eu une bonne idée de m'en parler Nicole, j'espère que
nous y irons ensemble !

Écrit par : Françoise | 10/12/2009

Répondre à ce commentaire

Slt, j'ai bien connu l'établissement tennue a l'époque par José et Alex.
j'ai bien connu les serveuse ( Monique, Rose, Martine francoise ,et les autres )

j'ai bien connu le clienst habituelle
comme Jacque Laurant,
Willy et sont collegue qui venais y prendre en guise d'apéritif deux Calsberg


j'ai bien connu mon amis Dédé l'accordéoniste, Francoise la chateuse qui reprenais les chanson de Piaf,de Brel, de moustaquis
aujourd 'huit toutes ces personne me manque
a l'époque il y avais aussi un petit café sur la place de Dinant près de l'ancien parking, il y ab-vais encor le petit magasin, le snack chez r
Rosie ilil y avais aussi le St-Michel 5 chez Vincent )
audessus du St-Micel il y avais le home pour personne agées ou travaillais une dénomée Rita

Et je n'ai jamais connue de petasse

Yannic
et je n'ai beaucoups de venir a bruxelles
je connais aussi l'établissement avec ses changement mais les fidéle du lieu y vont encord
la je parle de Jacque Laurant quand au autre personne cela fais longtemps que je n'ai pas de leurs nouvelles et que je n'ai pas la possibilité de rentré en contacte avec eux

Écrit par : Yannic | 08/11/2010

Répondre à ce commentaire

Des nouvelles de Monique? C'était ma préférée!

Écrit par : Nosferatuske | 08/11/2010

Répondre à ce commentaire

Tombée par hasard en cherchant autre chose sur ces commentaire au sujet de La Fleur en Papier Doré, je peux vous assurer qu'elle a bien refleuri. La coopérative continue à s'étoffer et compte aujourd'hui pas loin de 80 membres. La partie historique a été restaurée avec un soin méticuleux sous l'oeil attentif des Monuments et Sites. L'ancienne cour est devenue une véranda à toit ouvrant. La réouverture le 12 octobre 2007 s'est faite en fanfare. En été 2009, la petite salle du 1er étage (non classée) a été retapée. Le 8 juillet 2010, ayant eu l'occasion de louer le rez de chaussée de la fleuriste d'à côté, Le Goudblommeke a pu ouvrir une terrasse couverte et une terrasse-jardin très agréables. Le 1er juin 2011, a été inaugurée en grande pompe une fresque BD au fond de cette cour.
On pourrait penser que ce n'est plus le cavitje de dans le temps. Il faut savoir que ces extensions ont permis la survie de l'établissement. Après un certain temps, les gestionnaires se sont rendus compte que même quand l'estaminet était boechedevol, le chiffre d'affaire ne permettait pas d'être en équilibre financier. Il n'était pas question pour la coopérative de faire des bénéfices, mais bien de ne pas faire de perte et de pouvoir payer les factures et le personnel. L'ouverture des nouvelles parties permettent de recevoir des guides avec leurs groupes ou des groupes de touristes visitant Bruxelles, sans que les habitués ne se sentent envahis. Le jardin est un bonheur par ce magnifique printemps. On a très rapidement vu les finances se remplumer et le Goudblommeke est aujourd'hui ce que dans les affaires, on appelle self-supporting. Sauvé une nouvelle fois, en quelque sorte.
Une grande salle à l'arrière de l'ancien magasin de fleurs est actuellement en attente des dernières autorisations pour être restaurée. Elle permettra la construction d'une plus grande cuisine et d'une salle pouvant s'ouvrir pour accueillir une cinquantaine de personnes pour des concerts, théâtre, banquets etc. Ceci permettra aussi d'avoir une porte de secours et de l'espace sera libéré pour construire une toilette de plein-pied pour des personnes moins valides.
Mais que les inquiets se rassurent, la partie classée est chouchoutée et reste pareille à elle-même. La nouvelles partie n'est pas déguisée en fausse "Fleur en Papier Doré". Elle est clairement identifiable comme récente mais décorée d'agrandissement géants de photos de Geert van Bruaene, l'extraordinaire créateur de l'estaminet.
Outre d'avoir sauvé les murs, le sauvetage donne du travail à 7 personnes, maintenant. 4 à temps plein et 3 quand c'est nécessaire, à temps partiel.
Pour le groupe porteur du Blommeke c'est une histoire d'amour.
Alors, venez donc voir ça de près à la première occasion. Excellentes bières artisanales, vins choisi. Le meilleur spaghetti de la région, du boempanch, du kipkap et du pottekeis. Quel plaisir.
Et plein de projets. Des circuits des fresques BD dans les environs par le dessinateur de la fresque du jardin, lui-même, des promenades guidées dans les environs le tout se terminant par des buffet bruxellois super frais et copieux. Que veut le peuple ?

Écrit par : Monikske | 05/06/2011

Répondre à ce commentaire

Awel, Monikske tu as tout à fait raison. Je n'ai rien à ajouter. C'est tof de laisser ton message lumineux sur mon blog. MERCI! Dikke beïs!

Écrit par : Nos | 06/06/2011

Répondre à ce commentaire

Merci. Heureuse d'avoir pu le raconter. Si je savais comment rajouter des photos ce serait tout de même plus clair.
Kunde mâ ne ki esplikeire astableef ?
Dikke beis

Écrit par : Monikske | 07/06/2011

Répondre à ce commentaire

Envoie-moi les photos. Je les publierai. Je commence à faire comme Sofeï...
Laisse-moi un lien pour je t'envoie mon adresse en privé.
Dikke beïs.

Nos

Écrit par : Nos | 07/06/2011

Répondre à ce commentaire

Oei je suis encore plus cruche que je ne le croyais. C'est quoi un lien ? Tu as mon @dresse sur le site monique.vrins@pandora.be Tu peux utiliser ça, non ?
Smack

Écrit par : Monikske | 07/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.