18/09/2006

De Poechenellekelder

Réponse et remarques pour le dernier jeu. Il s’agissait de nommer le bistrot où travaille le personnage de gauche sur la dernière photo de Bruxellensis.

 

 

Le personnage œuvre, dans le plaisir et l’opulence brassicole, au Poechenellekelder, rue du Chêne.

 

 

En fouillant sur le Net, à votre service, je me suis rendu compte qu’il fallait être extrêmement vigilant quant aux définitions et informations concernant notre patrimoine. Le rotte skribouillard de service en langue française, nous annonce, sur eBRU 2002-2006 : « Malgré le fait qu'il soit dans les partages directs du célèbre Manneken Pis, ce "grenier de Polichinelle"»… alors que, petite klet, un kelder c’est en Ménapien moyen comme en Brusseleir vulgaire, une cave et pas un grenier !!! Y avait qu’UN cave pour tomber dans le panneau, c’était ce stukske skribouillard van men twee.

Mais, « milliard de tet », en Vloems, c’était, didjûû, pas mieux.

Sous des dehors plus slum (pasoep, IK ben den intelleKtuel van de service) la klet nordiste, tombe aussi dans le panneau en annonçant, style gnagnagni et gnagnagna : 

« Het Brusselse woord poechenel betekent zoveel als marionet, en daarvan zijn er in dit heerlijke café een hele verzameling te bewonderen (niet te verwarren met polichinel, want dat betekent nietsnut en zelfs idioot...). 

Hé, menier de klet !!! Jij bent een nietsnut en zelfs een dikke idioot (Leterme est faible… want we weten, nog niet, van wie je de stomme marionet bent) !

Il y avait, voici une quinzaine d’années encore, un  théâtre de marionnettes qui officiait sous le bistrot actuel, dans des locaux encore visibles quand vous daignez descendre aux toilettes, qui s’appelait, en patois bruxellois : « La cave aux marionnettes ». Vous pouvez encore voir le castelet qui pourrait être opérationnel si la place ne manquait.  Les poechenelles faisaient donc référence à l’état de marionnette, en général, comme le célèbre Polichinel. C’était, ainsi perçu, vraisemblablement, dans le même esprit frondeur et irrespectueux que la célèbre marionnette française.

 

Quand je vous disais qu’il fallait se méfier des promoteurs immobiliers, j’avais oublié qu’il fallait surtout se défier des auto-promoteurs pseudo intello-kweitallesvanveretfermetonsmoel, qui infestent la Toile en vous pompant la moëlle des os sans que vous le sentiez. Ils font de leur dikke nek sur votre dos en méprisant le petit peuple. Heureusement, Nosferatuske est là, qui veille…

 

La journée sans voiture m'a donné l'occasion de prendre une superbe série de photos. Faut que je les trie. Faut que je mette de l'ordre dans mes commentaires qui risquent d'être acerbes... Non, tout le monde n'est pas beau; non,tout le monde n'est pas gentil...

 

Nosferatuske

 

Les commentaires sont fermés.