28/09/2006

Ridicule

Ben voilà ! Fallait pas s’inquiéter. J’ai encore fait une crise de paranoïa pour rien ! Ni Big Brother, ni Croquemitaine, ni Ben Laden, ni la CIA, ni la Sorcière du placard à balai n’existent. Pures inventions pour gamins attardés ! Faut pas zieverer, y a pas de complot international, y a pas de fonctionnaires qui surveillent le Web, y a personne qui t’en veut parce que t’écris des conneries sur ton blog ! En tous cas, par sur Skynetblogs.

C’était normal que je ne puisse pas accéder à mon blog ! Le service technique avait changé la plate-forme pour notre plus grand confort et pour plus de rendement. Même Sioran savait cela !

J’ai, une fois de plus, l’air ridicule. Heureusement qu’il ne tue pas, celui-là. Parce que je ne serais plus qu’un zombie depuis ma naissance. Il paraît que, selon les récits des anciennes, malgré mes cinq kilos, j’avais l’air d’un long lapin décharné. Je commençais bien…

Ce soir, quelques années après, je me sens dans la peau de ce passager bruxellois dans un Boeing 747. Vous la connaissez ?

Je parle de la blague, pas du passager…

Allez, une fois n’est pas coutume, je vous en raconte-une pour illustrer mon propos.

 

Dernier vol sur Boeing 747 pour le Commandant Duschmol. Dérogeant à toutes les règles de sécurité, il offre une tournée de champagne à l’équipage et aux passagers. Après quelques coupes, grisé par le divin nectar, il confie à son copilote :

-         Mon jeune ami, j’ai bien l’intention de me faire plaisir sur ce dernier vol. Vous vous rendez compte ? C’est la dernière fois que je piloterai ce bel engin sans savoir si je suis capable de réussir un looping avec lui !

-         Pas de problème, mon commandant, il suffit de prévenir l’équipage et les passagers. L’ambiance festive est telle que personne n’y verra un inconvénient. Permettez, mon Commandant, que je fasse l’annonce au micro !

-         Allez-y mon jeune ami, j’en profite pour reprendre une petite coupe !

-         Mesdames et Messieurs, afin de couronner cette belle petite fête à son honneur, notre bien aimé Commandant nous propose de réaliser un looping qui, j’en suis sûr, sera homologué par le Guinness book ! Vous êtes priés d'attacher vos ceintures.

Ovation délirante dans l’avion. Les passagers, bien pompettes aussi, se mettent à scander :

« Allez Commandant, allez Commandant, allez… ».

Jetant sa coupe par-dessus l’épaule, le commandant empoigne le palonnier et entame son looping. Je vous épargne les détails. Vous pouvez imaginer la scène sans peine et y ajouter vos propres éléments pour la rendre plus haletante encore ! A la sortie de la boucle infernale, après moult bruits de tôle et cris de frayeur, le silence est complet dans la cabine des passagers. Chacun essaie de reprendre ses esprits, de se donner une contenance avant de pousser un grand hurlement de victoire. C’est à ce moment-là, que l’on voit sortir des toilettes, notre bruxellois tout trempé, qui s’écrie :

« Doe meï kan ek ni lache, hein ! » (Avec ça je sais pas rire, hein !) 

 

Nosferatuske 

Commentaires

:-D Opgepast en ni gelache !!!

Écrit par : Charles | 28/09/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.