02/10/2006

Terrorisme

L’autre jour, j’avais donc traîné mes sketsss (vous vous souvenez, les slaches en tissu d’après-guerre ?) sous les balcons du Bere. On s’y est peut-être rencontrés ?

 

Brublog0110 002blog

 

Je n’ai pas pris le Charel en photo et lui, moi, non plus. C’est qu’il photographiait le beau linge, sur la scène... 

Moi, comme à l’habitude, je flânais. Cool, relax Max, de rest en de wind vannachter...

Il était aux alentours de quinze heures trente.

 

Brublog0110 013blog

 

Les grilles du Parc Royal étaient encore ouvertes. Le public n’était pas encore trop concentré. Il y avait une belle effervescence de bon et brave peuple bruxellois. Je suis tombé sur Pier, Jan en Sus, Yves et son frère, Serge et son Camarade Syndiqué, Elise sans son homme, Colette aussi ; Arnaud en costume scout, Stéphanie ma voisine et deux ou trois collègues de boulot. Bref, tout le monde était sur le pont, sauf Ikram mais j’ai dû la rater.

Comme d’habitude, dès que j’arrête d’être mobile, je ne peux m’empêcher de laisser traîner mon regard là où les autres n’osent même pas l’aventurer. Et là, horreur et désespoir, ô vieillesse ennemie, que vois-je de mes chastes yeux de petit-bourgeois croyant avoir tout vu, un terroriste, un dur, un vrai, je dirais même plus, un echte !!! Un sale, rotte ket !

Madame, Monsieur, vous êtes témoins ici, non seulement d’une certaine dégénérescence parentale (Qui s’amuse à se traîner par terre avec son lardon ?) mais surtout, osons le dire, d’un acte de subversion absolue. Voilà un père qui apprend déjà à son enfant, point encore sevré, à déterrer le pavé de la sédition, de la rébellion contre l’ordre établi.

 

Brublog0110 014blog

 

Voilà ce que c’est d’organiser des rencontres qui prônent la tolérance.

 

Brublog0110 015blog

 

On y rencontre toutes sortes de babas, de bobos, de hippies, d’after punks et surtout des sales rottes ketjes pervertissant leur progéniture avec de vieux concepts ringards qui font croire au peuple qu’il peut vaincre une tyrannie, quelle qu’elle soit, le pavé à la main.

 

Nosferatuske

Commentaires

ben et moi alors! Stupide réseau de gsm saturé!
Je me doutais bien que vous seriez là, maman et toi, mais comment se retrouver dans une foule pareille?

Écrit par : iris | 03/10/2006

Répondre à ce commentaire

Ouf! L'Iris était là ! La réputation de Bruxelles est sauve.

Écrit par : Nosferatuske | 03/10/2006

Répondre à ce commentaire

Et oui... C'est toujours convivial chez le Berre, et y'en a toujours qui abusent,mdrrrr
Ceci dit, il a eu son époque 68ard ou Zizi Rider aussi, au début qu'il frouchelait avec Paola....mdrrrr
Bonne journée

Écrit par : Roger | 04/10/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.