02/12/2006

Clos du Parnasse

Samedi matin dans un îlot près du centre de Bruxelles. La ville déserte, la ville sécurisée, la ville sécuritaire, la ville paranoïaque. La ville idéale pour nos élites droitières ou mafieuses.

 

Brublog 061202 005blog

 

On doit y vivre comme des assiégés avec une trouille permanente. La ville zombiaque, peuplée de fantômes surveillés par caméra.

 

Brublog 061202 003

 

Moi, je n’oserais pas m’y promener le soir, après la fermeture des grilles.

 

Brublog 061202 010

 

A ne pas confondre avec la Résidence Parnasse : bel investissement norvégien où le "traditional English décor is combined with comfort, privacy and all aspects of personal security." On y reviendra...

 

Brublog 061202 011

 

 

Ô brave new world !

 

Nosferatuske

Commentaires

Si c'est pas triste ! Cela me rapelle un vieux film où il y avait plus personne....rrrr je reviens plus sur le titre mais c'est presque le même décor ! Là dessus, c'est dimanche et je vais voir du monde au naaâmet ! Straks ! Bonne journée quand-même

Écrit par : sophie | 03/12/2006

Répondre à ce commentaire

Bonne semaine .

Écrit par : Charles | 03/12/2006

Répondre à ce commentaire

C'est d'ailleurs là... qu'a élu domicile et bureau le chef de file du FN surnommé par d'aucuns le "nain du parnasse"

Écrit par : Pierre | 07/01/2007

Répondre à ce commentaire

Merci de cette précision, cher Pierre ! Il me semblait bien avoir senti une présence maléfique en ce lieu sans humanité...

Écrit par : Nosferatuske | 07/01/2007

Répondre à ce commentaire

je suis un doctorant qui colloque avec autres deux jeunes a clos du parnasse... j'ai découvert avec stupefaction que l'ancien siège du FN est mon actuel appartement! vous inquiètez pas je fais tout pour l'exorciser...

Écrit par : Jo | 01/10/2009

Répondre à ce commentaire

Merci, cher Jo! C'est bien rassurant. Cela me va droit au coeur. J'ose espérer que votre colocation apporte un peu d'humanité et d'ambiance dans ce coin bien sinistre de Bruxelles.

Écrit par : Nosferatuske | 01/10/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.