05/01/2007

La belle ingénue

Rue de la Montagne...

Encore une grille ouverte...

Nouvelle exploration. Nouvelle intrusion...

Dans nos villes cocoonées, filmées, sécurisées, barricadées et vides, je dois vraiment faire très vampire qui passe en stoemelinks, fugitivement devant les caméras de surveillance. En tout cas, je n’ai pas vu frémir un seul voile de fenêtre comme cela se passait dans mon enfance où j’étais épié à tous moments dans un quartier populaire où la trouille et l’ennui commençaient à s’installer chez les vieux, au fur et à mesure de l’apparition de la lobotomisation télévisuelle, du consumérisme et du Prozac.

Il n’y avait personne.

On m'a dit que j'allais découvrir, dans ce clos, la vraie Jeanneke Pis. 

  

Brublog 061229 018blog

 

J'ignore tout de cette sculpture. Il va falloir procéder à quelques recherches...

 

Brublog 061229 024blog

 

D’autant plus qu’en sortant, on découvre une voûte surmontée d’armoiries vraisemblablement papales.

Bizarre, bizarre…

 

On se tient au courant ?

 

Nosferatuske

Commentaires

Merde merde merde merde merde ! J'avais envie de t'en parler en ayant vu ton post précédent...
Donc "elle" existe toujours!...mais ma mémoire étant ce qu'elle est...je ne situais plus trop bien.
En tout cas...ça ça me rappelle mon enfance...j'y passais souvent dans les années 50..A moins que je ne me trompe ce passage reliait ?..à toi de me le dire...:-)

Écrit par : Sioran | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

C'est au 52 de la rue de la Montagne: La Résidence Centrale. Il y a un autre accès par la rue des Bouchers. Mais c'est vraiment conçu comme un clos et plus comme une strotje ou un passage. L'architecture en est bien froide (années 60/70 ?) sauf la porte cochère se situant à l'arrière de la fontaine et donnant sur la rue de la Montagne. C'est assez inattendu dans le décor bien terne.

Écrit par : Nosferatuske | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

Ok Maintenant je vois mieux...J'y passais souvent avec ma mère ou seul. Sans doute pour rejoindre la rue des Bouchers...J'habitais rue des Paroissiens au coin en face du Cardinal Mercier...mais bon, tout ce quartier a été démoli

Écrit par : sioran | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

Te souviens-tu... de ce qu'il y avait avant cette résidence centrale ?

Écrit par : Nosferatuske | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

Hmmm A mon avis, mais c'est vague dans mon esprit...Ca devait être des appartements autour de "cette cour"...mais bon, ça date...je me souviens juste que j'aimais bien passer par là...ça avait un côté magique et très calme aussi...mais y a tellement longtemps! :-)

Écrit par : sioran | 05/01/2007

Répondre à ce commentaire

C'est peut-être d'après mon livre, ...Le n°21 était celui de la belle porte de la chapelleSainte Anne. Cette chapelle historique a fort heureusement pu aller se blottir contre la façade latérale de l'église de la Madeleine toute proche. Elle avait été érigée en 1519 pour accomplir les dernieres volontés d'un marchand bruxellois, nommé Jean Van Zuene, qui voulait donner aux roulier, lesquels logeaient chaque jour en grand nombre dans les auberges des environs, la facilité d'entendre la messe et avait fait un legs de 600 florins. Jérome Duquesnoy sculpta pour une des niches de la façade un groupe représentant sainte Anne et la Vierge (ce groupe se trouvait dans les années 80 à la cathédrale). En 1911. La chapelle Sainte-Anne fit place au Cinéma Colonial lancé par le sieur Eymael.
Serait ce la bonne réponse ?

Écrit par : sophie | 07/01/2007

Répondre à ce commentaire

Ouille Ouillouillouille, Sofeiske! 'k wijt er niks van! C'est un élément supplémentaire à ajouter au dossier. On se rend bien compte, ici, que la recherche sur Google a ses limites. Le savoir ancien se trouve dans les bibliothèques ou dans les souvenirs de nos aînés.
Mo geft ni af. We zulle wel vinge !!!

Écrit par : Nosferatuske | 07/01/2007

Répondre à ce commentaire

la cracheuse La rue des Bouchers a gardé quelques jolis pignons à redents et volutes, avec leurs portes anciennes datant du XVIIième siècle pour la plupart. Dans le haut de la rue, un passage étroit à côté du 58 mène à la Résidence Centrale, une oasis de silence inattendue. L'élégante fontaine de bronze "La Cracheuse" est l'oeuvre du sculpteur d'origine roumaine Idel Ianchelevici.
Source du site:http://www.ilotsacre.be/site/fr/default_fr.htm

Écrit par : francis (titi) | 06/10/2007

Répondre à ce commentaire

Bien vu, Titi, mais ... On avait déjà trouvé plus de précisions grâce à Womb. Voir "La belle ingénue 3". Merci de ton passage.

Écrit par : Nos | 06/10/2007

Répondre à ce commentaire

Je regarde votre blog régulièrement, c'est vous qui m'avez fait découvrir cette petite merveille, que j'allais revoir dès que je le pouvais !
Hélas je suis passée hier, et horreur, plus de petite cracheuse, elle a disparu ! On m'a dit que l'immeuble avait été vendu et que la statue avait été reprise par l'ancien propriétaire, quelle tristesse !

Écrit par : Nicole | 14/10/2011

Répondre à ce commentaire

Tout fout le camp, Nicole. Tout fout le camp... Mais l'on constate bien, encore une fois, que la propriété privée a des limites et que les représentants démocratiquement élus devraient oeuvrer pour le bien commun en contrôlant les agissements de certains propriétaires. Cette statue, appartenant à un propriétaire privé, fait aussi partie du patrimoine commun et, à ce titre, devrait rester disponible à la vue du public.

Écrit par : Nosferatuske | 15/10/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai passé mon enfance dans ce jardinet. Mes parents mettaient quelques fois la cracheuse en route pour faire "peur" aux passants et nous rigolions bien! C'était la belle époque (1970-1998)! Tous les voisins se parlaient et il y avait une ambiance très familiale.

Écrit par : stuart | 18/02/2012

Répondre à ce commentaire

Voici encore une belle illustration du phénomène de la ville qui se déconstruit et qui chasse ses habitants. Il a fallu deux générations pour créer la sphère particulière décrite par Stuart. Qu'en reste-il? Ce n'est pas comme cela que l'on va attirer de nouveaux citoyens bruxellois!!!
Merci de ton témoignage Stuart!
Mais où est donc la belle cracheuse?
Celui qui me la découvre reçoit une spiekmedole...

Écrit par : Nos | 19/02/2012

Répondre à ce commentaire

Elle a été reprise par l'ancien propriétaire dont le père l'avait reçue en cadeau par un soldat caché pendant la guerre.

Écrit par : Stuart | 16/10/2014

Awel, merci, Stuart! Ik moet aa en spiekmedole en ne pot natuurlek!
T'es wannier da ge wilt!

Écrit par : Nosferatuske | 17/10/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.