11/02/2007

On joue? (6)

Qui peut me renseigner sur cet endroit?

 

Brublog 070210 075blog

 

Nosferatuske

10:15 Écrit par Nosferatuske dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bruxelles, belgique, on joue, rue des bouchers |  Facebook |

Commentaires

sans tricher, je ne sais pas. En étant maligne et en utilisant les indices...n'est-ce pas le petit musée de la serrurerie?

...."Au numéro 70 se trouvait le merveilleux petit musée de la Serrurerie, où le regretté Guillaume Dehaen, ancien trésorier de l'Ilot Sacré, avait rassemblé les plus belles pièces de ses collections. Le numéro 53 abrite toujours le magasin fondé en 1871 par Xavier Lauffer, un réfugié alsacien. Et au numéro 13 se trouve le plus célèbre restaurant de la rue, Aux Armes de Bruxelles, une ancienne taverne rachetée en juillet 1921 par Calixte Veulemans et gérée sans interruption par la même famille depuis cette date."

source:
http://www.ilotsacre.be/site/fr/curiosites/rues_principales.htm

Écrit par : aicha | 12/02/2007

Répondre à ce commentaire

Bingo! J'ai rencontré Madame Dehaen en des circonstances aussi étonnantes qu'émouvantes. J'y reviendrai...
Bravo, Aïcha!
Tu viens de gagner une Saint-Idesbald au fût au Délirium Café!

Écrit par : Nosferatuske | 12/02/2007

Répondre à ce commentaire

je pense au 70 rue des bouchers dans une ancienne forge si ma mémoire est bonne et où on passe de trés bon moment à consulter la mémoire photographique de bruxelles

Écrit par : Alain Collet | 01/04/2007

Répondre à ce commentaire

Rebingo et dix de der ! C'est tout à fait exact. J'ai osé, timidement, pousser la porte. Je me suis annoncé comme curieux mais pas comme collectionneur de cartes postales. J'ai été chaleureusement accueilli. On m'a même présenté, Madame Veuve Dehaene. Je regrette amèrement ma timidité viscérale. J'aurais pu en apprendre beaucoup plus. Faudra que j'y retourne un jour. En attendant, je me décide à publier les dernières photos de l'endroit. Merci de ton commentaire, cher Alain!

Écrit par : Nosferatuske | 02/04/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.