15/02/2007

Le long des quais

 

Brublog 070210 023blog

 

Au premier étage de la troisième maison (la vilaine grise abandonnée), on peut encore reconnaître, sur de vieilles affiches électorales délavées,  feu le bourgmestre Michel Demaret. Tu te souviens de ce fameux potepeï? C'est trop ancien pour toi ? Vas jeter un coup d'oeil. Tu le reconnaîtras.

Ce n'est pas un miracle.

Ce n'est pas le voile de Turin.

C'est quand même très mystérieux !

Bruxelles est, sans doute, la seule capitale européenne où l'on peut laisser un immeuble à l'abandon, pendant si longtemps, en plein centre ville !!!

 

Nosferatuske

Commentaires

C'est étonnant J'ai fais ce parcours et pris les mêmes photos pendant que ma petite famille s'amusait au Vismet au nouvel an !!! La même réflexion m'est venue!!!??? Il me semble avoir entendu il y a un moment déjà que chaque propriétaire qui laissait sa maison à l'abandon, la ville allait se charger de la rénovation de celle-ci et taxer le proprio ! (ou alors je deviens complètement maftaboul). Je suis certaine qu'il y a des candidats pour loger là mais faut avouer que les habitants actuels de ce quartier ne sont pas vraiment concernés par notre patrimoine ...et le soir, vaut mieux pas trop traîner dans les rues...C'est tout un travail social qui devrait être mis sur place...avant la rénovation

Écrit par : sophie | 15/02/2007

Répondre à ce commentaire

Et le septième immeuble illustre à merveille qu'avec un "piston" ou une enveloppe bien placée, il y avait toujours moyen de "s'arranger".
Enfin, les seules à être "arrangées" sont les générations suivantes qui doivent se taper Bruges, Vienne, Paris, Florence, Prague ou Barcelone à la recherche d'harmonie.

Écrit par : Nosferatuske | 15/02/2007

Répondre à ce commentaire

Michel Demaret... On le surnommait aussi "Monsieur 10/100". Qui a pu lui consacrer une page dans Wikipédia? La honte... Je me rappellerai toujours (j'habitais BXL-Ville) quand la majorité a fait une alliance anti-Michel Demaret et que le psc s'est trouvé en minorité avec le FN. L'échevin de l'Etat civil qui m'avait mariée, en 1986, est passé au FN. A mon avis, vu la couleur politique de l'échevin, ça doit être pour ça que mon mariage a été foireux, loooooool. Ce qui était épique aussi, c'était le combat pour obtenir un permis de bâtir (je travaillais dans un cabinet d'architecture, à l'époque). Je m'en souviens, ouh là là! Et pourtant, les frais liés à une demande de CU2 ou de permis de bâtir étaient déjà canon... Bref, visiblement, ça ne s'arrange pas là-bas.

Écrit par : Pivoine | 26/02/2007

Répondre à ce commentaire

Il faudra du temps et beaucoup de volonté...politique pour que Bruxelles retrouve un brin de son lustre d'antan. Mais l'espoir fait vivre. Peut-être un jour connaitrons nous un retour d'habitants soucieux de notre patrimoine et de notre histoire. Un redressement qui s'entame déjà grâce à vos sites et aux débats qu'ils suscitent.

Écrit par : Schrijverke | 21/04/2007

Répondre à ce commentaire

Au Schrijverke: Tu as totalement raison. Les citoyens doivent se montrer plus exigeants, plus soucieux de la qualité de vie dans leur ville au quotidien. Il faut réoccuper le terrain plutôt que de se plaindre depuis sa lointaine banlieu. Il faut aussi interpeler les politiques sur des dossiers concrets plutôt que de les laisser incarner le "changement", la "sécurité" et la "mobilité": tous slogans vides pour endormir le "client" anesthésié. Notre patrimoine mérite notre engagement.

Écrit par : Nosferatuske | 22/04/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.