11/03/2007

KUBE

 

Brublog 070310 020

 

Place Sainte-Catherine

 

Brublog 070310 089

 

Une installation artistique, pour une fois...

 

Un cube de créativité

 

Brublog 070310 024

 

C'est marrant. Ca spitte de sensibilité. L'accueil est simple et gentil.

 

Brublog 070310 052

 

Brublog 070310 059

 

Brublog 070310 032

 

Brublog 070310 039

 

 

MERCI aux artistes !

 

A voir jusqu'au 24 mars

 

Nosferatuske

Commentaires

tiens, j'y pense, par analogie d'idée (je vais être politiquement incorrecte...) notre ami aux lunettes vertes, l'ex-échevin de l'urbanisme de Bruxelles-Ville, (entre heu... 1995 et 2006? et qui avaitt bien sûr, voté contre le principe de rotation voté en AG par Ecolo... (Mais il avait tenu un discours pour, en finale, avant de voter contre... Belle manipulation politique...)

Va se trouver sur les listes du PS pour les élections du mois de juin ! Et il est en place utile, je crois. Il est déçu dit-on par Ecolo (pourtant, grâce à Ecolo, il a été échevin, c'est mieux qu'assistant social, non ???)

En tout cas, Bruxelles va rester là, avec ses chancres et notre ami va voguer vers d'autres cieux.

Va-t-il acheter des lunettes rouges, du coup ?

That's the question !

(Ceci dit, je ne trouve rien à redire à ses compétences en urbanisme, il a bel et bien fait un post-graduat en urbanisme à l'ISURU...) Mais bon, ça pue un peu trop l'opportunisme à mon goût !

Écrit par : Suzanneke Beulemans | 11/03/2007

Répondre à ce commentaire

Analogie Beste Suzanne Beulemans-Pivoineke,
Je frétille de curiosité quant à savoir quelle analogie tu as pu trouver. Serait-ce une correspondance baudelairienne ?
De petits hommes verts ou rouges qui ont perdu leur âme, il en court les rues, avec ou sans lunettes. Les nains bleus font semblant, eux, d'en avoir une, surtout en période d'élections. Pendant ce temps, la ville est livrée aux pillards

Écrit par : Nosferatuske | 11/03/2007

Répondre à ce commentaire

Je suis allé visiter cette exposition la semaine dernière. je l'ai trouvée super! Mais il n'y a qu'un conteneur qui m'a plu : celui avec les automates. Enfin, en entrant, je croyais qu'il y avait des automates. Mais non! Ce sont les visiteurs eux-mêmes qui animent les personnages à l'aide de cordes et files qui tombent du plafond et sortent des tiroirs. Comme cet espèce de dragon en papier mâché qui sort d'une casse lorsqu'on tire sur la corde. Très amusant.

Écrit par : Laurent | 20/03/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.