30/05/2007

Epitaphe

L’Epitaphe

 

En forme de ballade que feit Villon pour luy et ses compagnons, s’attendant estre pendu avec eux.

 

François Villon (1431–?)

 

 

 

FRERES humains, qui après nous vivez,

 

N’ayez les cuers contre nous endurcis,

 

Car, se pitié de nous povres avez,

 

Dieu en aura plus tost de vous mercis.

 

Vous nous voiez cy atachez cinq, six,

        5

Quant de la chair, que trop avons nourrie,

 

Elle est pieça devorée et pourrie,

 

Et nous, les os, devenons cendre et pouldre.

 

De nostre mal personne ne s’en rie,

 

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

        10

 

 

Se freres vous clamons, pas n’en devez

 

Avoir desdaing, quoy que fusmes occis

 

Par justice. Toutesfois, vous sçavez

 

Que tous hommes n’ont pas bon sens assis;

 

Excusez nous—puis que sommes transsis—

        15

Envers le filz de la Vierge Marie,

 

Que sa grace ne soit pour nous tarie,

 

Nous preservant de l’infernale fouldre.

 

Nous sommes mors, ame ne nous harie;

 

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

        20

 

 

La pluye nous a buez et lavez,

 

Et le soleil desechez et noircis;

 

Pies, corbeaulx, nous ont les yeux cavez,

 

Et arraché la barbe et les sourcilz.

 

Jamais, nul temps, nous ne sommes assis;

        25

Puis çà, puis là, comme le vent varie,

 

A son plaisir sans cesser nous charie,

 

Plus becquetez d’oiseaulx que dez à couldre.

 

Ne soiez donc de nostre confrairie,

 

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

        30

 

 

ENVOI


Prince Jhesus, qui sur tous a maistrie,

 

Garde qu’Enfer n’ait de nous seigneurie:

 

A luy n’ayons que faire ne que souldre.

 

Hommes, icy n’a point de mocquerie,

 

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre.

        35

 

 

Brublog 070527 008

 

 Gibet de la Place Jourdan, dimanche 27 mai 2007

 

Nosferatuske

 

Commentaires

bonsoir Est-ce que je me trompe ...mais il me semble avoir lu un jour qu'il était aussi proxénète ?

Écrit par : sophie | 31/05/2007

Répondre à ce commentaire

Pire que ça! Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d'Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a appris le grec et le latin à l'université de Paris. Il a joui, menti, volé dès son plus âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les étudiants, les curés, les prostituées, les assassins, les poètes et les rois.
Aucun sentiment humain ne lui était étranger. Des plus sublimes aux plus atroces, il a commis tous les actes qu'un homme peut commettre...

Jean Teulé
Je, François Villon
roman
JULLIARD

Écrit par : Nosferatuske | 31/05/2007

Répondre à ce commentaire

Zwanze mise à part, chère Sophie... Même à ces époques sauvages et cruelles, on n'aurait jamais laissé traîner les lampions de la fête précédente au côté du pendu, même proxénète!!!
Quelle honte, chère Sophie, de souffrir que nos barbares actuels nous privent de verdure pour satisfaire les tristes boutiquiers de la Place Jourdan. N'ayez contre eux le coeur endurci mais soyez précise quant à votre vote... ce dix juin prochain.
Il est des proxénètes bien plus redoutables et moins talentueux que Villon qui , sourire figé et grimace éternellement jeune, déploient leur salle-à-manger de loup pour pousser des listes qui ne pensent qu'à promouvoir la consommation de quelques uns au détriment du plus grand nombre.

Écrit par : Nosferatuske | 31/05/2007

Répondre à ce commentaire

bonsoir Je ne porte pas de jugement sur le personnage...loin de là ! Dieu sait si le vécu fait grandir la personne ! Mais pour le 10 juin prochain...restons lucides et je pries pour que chacun ai un vote responsable et fait de bon sens ...Je déteste les gens qui se laissent endormir par un tas de promesses faites dans un cadre electoral...Je suis déjà tombée dans le piège...tout cela pour un logement !

Écrit par : sophie | 01/06/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.