18/01/2009

Détail...

 

 

 

 

de taille!

Brublog2008_0309(015)blog

Clik!

 

Y en a un qui va tout droit. C'est un slumme, un rapide, un propre sur lui, un efficace, un brillant.

Y en a un autre. Brut. Il prend son temps. Il monte, il descend, il circonvule. Il se rend pas compte que ça coûte cher . Il veut peut-être pas le savoir. Il est beau. Il le sait. Il sait qu'il y a des kletes comme moi qui vont s'arrêter pour le photographier...

 

 

 

Nosferatuske

Commentaires

Merci Horta!
Comme je dis toujours, la ligne droite est le chemin le plus court entre deux points... Mais certainement pas le plus beau ni le plus interessant!
Et cela s'applique même a une rampe d'escalier!

Écrit par : geomichel | 18/01/2009

Répondre à ce commentaire

Ara! Bien vu, Geomichel!

Écrit par : Nosferatuske | 18/01/2009

Répondre à ce commentaire

Awel Ca c'est un schûne bazar, tu vois que ça n'est pas tous des schieve architec !

Écrit par : Daniel | 19/01/2009

Répondre à ce commentaire

C'est bôôôôôô...

Écrit par : babelkot | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

Où trouver l'origine des noms de rues de Bxl? En commentaire à un billet de Paul Hermant, je me suis lancé un défit

http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/chronique-nomade-anderlecht-73753

Mais comment trouver cela?

Écrit par : L'Enfoiré | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

moteur de recherche Google La première mention du nom "Anderlecht" figure dans le diplôme de l’an 1047. Il semble être composé d’un mot celtique dont la signification s’est perdue (And ou ander que l’on retrouve dans Andenne, Anderlues, Andernach), et d'un mot allemand “ lach ” ou cours d’eau.
Anderlecht s'écrit Anrelech (acte de 1047), Andrelet (1111), Andreler (1148) ou Anderlech (1186).
Les étymologistes ont émis au sujet de l’origine de ce nom diverses hypothèses. Il est en tout cas difficile de rapprocher ce nom de “ lake ” fossé rempli d’eau. Quant à Ander, on y a vu “ andor ” du néerlandais “ andoren ”, marube (sorte de labiée). On a proposé “ la basse terre ” avec les gens qui habitent près de l’eau car on y voit “ legede ” (dépression) et ahan-warja, de aha “ eau ”, en pensant à Aa, ce qui paraît trop compliqué comme nom de lieu.
Enfin, de récentes recherches semblent pouvoir établir avec pertinence l’origine indo-européenne du vocable Anderlecht.

Google est très pratique pour trouver bcp de choses L'enfoiré (lol sauf respect)

Écrit par : bethy | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

A l'Enfoiré... Désolé de cette violence langagière. Il faut appeler les êtres par leur nom. Mais c'est pénible.
Voici ma réponse:
Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Bruxelles" de Jean d'Osta.
Tout y est! Tout et même plus!

Écrit par : Nosferatuske | 28/01/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.