05/09/2012

Het Ivoren Aapje (2)

 

Het Ivoren Aapje, Nosferatuske, Brussel, Belgïe,

 

Nosferatuske

Schuun ballekes (belles boulettes)

 

Mo niemand vui ze te zien...

(Mais personne pour les voir...)

A part, en semaine, quelques fonctionnaires désoeuvrés ou de passage vers la gare, dans ces quartiers d'architecture moderne et désincarnée, il n'y a personne pour admirer ces sculptures vaines et complices d'un urbanisme purgatif. Bienvenue à Bruzilia!

 

Brublog120901BLOGOK004.jpg

 

 

 

Nosferatuske

03/09/2012

Citizen King

 

... of the Blues!!!

 

Brublog120901BLOGOK001.jpg

 

Quel peï!!!

Ca fait des années qu'il enchante les rues de Bruxelles avec un blues des plus purs, des plus vrais.

Quel peï!!!

 

Nosferatuske

 

Pure épure

 

 

urbanisme,tours,architecte,architecture,promoteurs

 

 

A Bruxelles on confond depuis trop longtemps épure et épuration…

Epure: Représentation au trait d'un objet sur un ou plusieurs plans 

Epuration: Elimination d'habitants

 

Nosferatuske

31/08/2012

Bizarre?

 

 

Vous avez dit "Bizarre"? Comme c'est étrange!

 

 

Brublog120831BLOGOK002.jpg

 

 

Nosferatuske

30/08/2012

Pour ceux qui n'ont pas compris

Ca traînait sur Internet. je le propage parce que c'est bien balancé...

 

Nosferatuske

 

LA CRISE POUR LES SNULS

Comment en est-on arrivé là?
Tout le monde va enfin piger.
Jef est propriétaire d'un bistrot. Il réalise soudain que tous ses clients sont des alcoolos qui n'ont pas le temps de bosser et ne peuvent donc plus fréquenter son bistrot. Il imagine alors un plan marketing génial: "Picole aujourd'hui, paie demain !"
Il tient rigoureusement à jour son carnet de "poufs", ce qui équivaut donc à consentir un prêt à ses clients. Chiffre d'affaires et bénéfices explosent et son bistrot devient vite, sur papier, le plus rentable de la capitale. Ses clients s'endettant chaque jour davantage acceptent sans rechigner des augmentations régulières du prix du godet gonflant ainsi (toujours sur papier) les marges du bistrot.
Le jeune et dynamique représentant de la banque de Jef, se rendant compte que tous ce poufs sont en fait des contrats à terme  et donc un actif, propose des crédits à Jef avec les poufs en garantie.
Sa trouvaille géniale vaut au banquier visionnaire un plantureux bonus.
Au siège de la banque, un trader imagine alors un moyen pour se faire de belles commissions: il convertit les poufs en PICOLOBLIGATIONS.
Les Picolobligations sont alors "titrisées" (converties en paquets de titres) négociables) afin d'être vendues sur le marché à terme.
Confiants à l'égard de leur banquier et avides de hauts rendements, les clients ne captent pas que ces titres qui leur sont fourgués comme obligations  «AA», ne sont en fait que les poufs d'alcoolos feignasses.
Les Picolobligations deviennent la star des marchés, on se les arrache et leur valeur crève tous les plafonds.
Un beau matin, un "risk manager" oublié dans les caves de la banque se réveille et signale qu'il est temps de demander à Jef que ses clients règlent leurs poufs.
Jef essaie, mais ses clients ne bossant pas, ... broquette.
La banque exige alors le remboursement du crédit et le bistrot fait logiquement faillite, vire ses employés entrainant la faillite de ses fournisseurs en bibine qui, à leur tour, virent également leurs employés.
Le cours des Picolobligations chute brutalement de 90%.
La dépréciation de cet actif vaporise les actifs et donc les liquidités de la banque.
Problemo: sa banqueroute ruinerait trop d'électeurs ("too big to fail" qu'on dit)

La banque est donc renflouée par l'Etat.
Ce renflouement est financé par de nouvelles taxes prélevées chez tous les citoyens qui bossent, ne picolent pas et, surtout, qui n'ont jamais mis les pieds dans le bistrot du Jef...

18:04 Écrit par Nosferatuske dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : zwanze, nosferatuske, humour, bruxelles, brusseleir |  Facebook |

28/08/2012

Fidèles à Miyamba

 

 

Miyamba 120915.jpg

 

 

 

Nosferatuske

14:29 Écrit par Nosferatuske dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : miyamba, bruxelles, brussels, belgique, congo |  Facebook |

20/08/2012

Rue Montagne de l'Oratoire

 

Tu sais où se trouve cette rue?

 

Brublog12081501BlogOK.jpg

 

Y es-tu déjà passé?

 

Brublog12081502BlogOK.jpg

 

Cela me rappelle cette chanson au refrain si évocateur:

"Tout c'qui est dégueulasse porte un joli nom".

 

Brublog12081503BlogOK.jpg

 

Au moment où on pouvait faire renaître un quartier entier de Bruxelles, au moment où on pouvait, avec le recul suffisant, tirer les leçons du passé, les responsables politiques ont, une nouvelle fois, baisser leur pantalon face aux bétonneurs.

 

 

Brublog12081504BlogOK.jpg

 

Et tu voudrais venir vivre à Bruxelles?

Dag, Jan!

Nosferatuske

14/08/2012

Nouveau!

 

LogoMaraisOK05.jpg

17:27 Écrit par Nosferatuske dans Actualité, Général, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : la marais, rue du marais, 't gevaar |  Facebook |

13/08/2012

Joue pas avec mes nerfs...

 

 Paraît qu'il y en a qui font de longues études pour dessiner ça...

Och herme!

 

 

urbanisme,architecture,brussel,brussels,bruxelles,belgïe,belgique,belgium,nosferatuske

 Klick sur la photo...

 

 

Nosferatuske

Gros plan

 

 

Brublog12080809BlogOK.jpg

 

 

Brublog12080810BlogOK.jpg

 

 

Nosferatuske

11/08/2012

Yes, it is!!!

 

 

Brublog12080802BlogOK.jpg

 

Brublog12080803BlogOK.jpg

 

Brublog12080804BlogOK.jpg

 

 

Nosferatuske

Meiboom 2012

Comme d'habitude, en ce 9 août, je n'étais pas où et quand il le fallait si j'avais voulu faire un reportage en bonne et due forme. Mais je ne suis pas journaliste ni chroniqueur. Je m'en fous.

Pourtant, à bien y réfléchir, il y a quand même de l'info dans ce que j'ai sélectionné...

 

Brublog12080805BlogOK.jpg

 

Je suis d'abord passé rue du Marais. Pas loin d'où le cortège du Meiboom devait absolument arriver avant seize heures. J'y ai rencontré Yves Moens, le patron de l'Imaige Nostre-Dame et le nouveau patron d'un estaminet plein de caractère qui attend, ôôô le scoop, ça nouvelle dénomination de "Le Marais".

 

imaige nostre-dame,meiboom,bruxelles,folklore,brussel,brussels,yves moens,le marais,rue du marais,bistro,brasserie,saint-feuillien

 

 

Ensuite, accompagné de mon neveu italien, je me suis dirigé vers le centre. Là, j'ai rencontré la queue du cortège... De beaux militaires terminaient celui-ci, suivis par une limousine des plus clinquantes!

 

 

imaige nostre-dame,meiboom,bruxelles,folklore,brussel,brussels,yves moens,le marais,rue du marais,bistro,brasserie,saint-feuillien

 

Là, tu assistes à la totale!

 La blonde oxygénée, la koech chic en tof,

et le crottin qui monopolise toutes les attentions...

 

 

imaige nostre-dame,meiboom,bruxelles,folklore,brussel,brussels,yves moens,le marais,rue du marais,bistro,brasserie,saint-feuillien

 

 

Et puis, mon coup de coeur...

Entre les trois dames d'un certain âge qui tiraient de ces zuure smoele, sans doute pour valoriser le sourire magnifique de la plus jeune, entre les trois dames d'un âge  plus que certain, disais-je, il y avait une toute jeune beauté qui souriait avec une candeur et une naïveté que tu aurais envie d'en pleurer de bonheur. Ce devait être elle le centre de toute cette agitation. C'était elle qui trônait. C'était elle qui portait ce modeste bouquet.

Mais va-t-en savoir pourquoi?!?

Pourquoi, aussi, sortir cet ancêtre blingbling de la naphataline?

Et, surtout, pourquoi ne pas, pour le compte, faire parader de jeunes beautés décapotées plutôt que ces dames qui tiraient vraiment trop un zuuresmikel?!?

 

Nosferatuske

10/08/2012

Logorrhée

Brublog120808BlogOK.jpg

 

 

Nosferatuske 

07/08/2012

Groovy Gouvy

Voilà, les amis, c'est la reprise. Je me remets à bloguer, du moins pour quelques jours encore en ce beau mois d'août. Je me tâte. 

Puisque je vais quitter Bruxelles, comme tout le monde (...), je ne sais si je vais encore poster sur cette ville. Vais-je, d'ailleurs, encore bloguer?

Les quelques semaines qui vont suivre en décideront.

J'avoue une certaine lassitude...

 

 

Brublog120805.jpg

 

 

 

 

Comme chaque année, je me suis baladé à Gouvy.

Excellente année! Excellent cru!

A Gouvy, on n'est jamais déçu!

 

 

Nosferatuske

12/06/2012

Brassens était-il noir?

 

A la Madelonne, samedi dernier, oui!

 

Brublog120609003.jpg

 

Jean Sangally en concert

 

Brublog120609002.jpg

 

Un autochtone pas (encore) noir...

 

 

Nosferatuske

 

 

 

 

06/06/2012

La Corne du Bois des Pendus (2)

 

Brublog 120526 Blog OK.jpg

 Clic sur la photo du Marquis

 

 

Nosferatuske

30/05/2012

Multiculturalité...

 

à Etterbeek. 

C'est cimenté dans les murs!!!

 

Brublog12051910.jpg

 

 

Nosferatuske

 

29/05/2012

La Corne du Bois des Pendus...

 

 

... me fait ressembler à Raymond Devos quand elle se met à déborder!

 

Transinne120526021.jpg

 

 

Photo: Marquis

Nosferatuske

Du soleil...

 

 

dans les verres!

Trois jours de soleil, de randos et de belles et bonnes terrasses!

Merci à l'ami Marquis pour cette photo synthétique!

 

Transinne 120526004.jpg

 

 

 

24/05/2012

Todmorden

 

 

INCREDIBLE EDIBLE

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 

Nosferatuske

22/05/2012

Crise grecque, une solution...

 

... bruxelloise

 

Brublog12051501.jpg

 

Nosferatuske

20/05/2012

Zinneke Parade 2012

Cette année, lassé par les bousculades incessantes entre photographes très inciviques, très égoïstes, j'ai néanmoins décidé de participer à la Zinneke Parade. Mais, cette fois-ci, j'étais du côté des paradeurs! J'ai pris quelques photos des coulisses, avant l'action. Après, plus question de sortir son appareil...

Quelle ambiance!

Les gens de ma zinnode étaient formidables. Ils se sont donnés à fond!

C'était la zinnode NoMade Building: http://www.zinneke.org/-NoMade-Building-

Je les remercie de leur confiance et de m'avoir accueilli si gentiment.

S'ils le veulent bien, j'y retourne dès l'année prochaine pour les préparatifs de la Zinneke Parade 2014!

Je suis fier d'être Bruxellois!

 

Brublog12051901.jpg

 

 

Brublog12051902.jpg

 

 

Brublog12051903.jpg

 

 

Brublog12051904.jpg

 

 

Brublog12051905.jpg

 

 

Brublog12051906.jpg

 

 

Brublog12051907.jpg

 

 

Brublog12051908.jpg

Leila Foulon, alias Georgette pour les intimes...

L'Animatrice en chef, L'Artiste, l'Ingénieuse, l'Architecte (pour zieverer, parce que sinon ce serait une insulte), la Coordinatrice, celle avec qui je me suis frité (gentiment) pour une histoire de boulons... ;-).

Un petit bout de femme dont la taille est inversément proportionnelle à l'énergie et au charisme qu'elle dégage!

 

zinneke parade,bruxelles,brussels,brussel,belgium,belgïe,belgique

 

Ma préférée. Je parle de la photo... Bien que...

 

 

Nosferatuske

 

14/05/2012

Angela Davis à Bruxelles!

 

 

Ce 14 mai à 16H00

Angela Davis à l'ULB!

 

Angela_davis_Button.jpg

 

A l'auditorium Paul-Emile Janson, Avenue Roosevelt 48 à 1050 Bruxelles.

 

Nosferatuske

 

 

11/05/2012

Clapiers

 

Y en a qui parlent par images.

Y en a d'autres qui les prennent au mot...

 

Brublog12050206BlogOk.jpg

C'est con, hein?

Mais c'est surtout très triste!!!

 

 

Nosferatuske 

09/05/2012

Résister c'est recréer

 

 

 

Brublog12050205BlogOk.jpg

 

15:08 Écrit par Nosferatuske dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ixelles, bruxelles, brussel, nosferatuske |  Facebook |

02/05/2012

C'est le printemps, peut-être...

 

 

Brublog12050204BlogOk.jpg

 

 

Nosferatuske 

1er mai: un peu de tout...

 

S'il fallait une photo pour résumer ma balade à la Place Rouppe, la voici...

 

Brublog12050207BlogOk.jpg

 

Un peu de tout mais pas n'importe quoi!!!

 

Nosferatuske

Est-ce ainsi que les hommes vivent?

 

A Etterbeek, sur le trottoir d'une école...

Honte et dégoût profond.

L'homme est ici bien proche de la bête... Trop proche???

 

Brublog12050202BlogOk.jpg

 

Brublog120502BlogOk.jpg

 

Nosferatuske

01/05/2012

LE DROIT A LA PARESSE

En ce 1er mai, me promenant à la fête, Place Rouppe, j'ai, par une chance sublime, trouvé l'opuscule de Paul Lafargue, beau-fils de Karl Marx, je crois. Né en 1842, décédé en 1911, il a commis le "Droit à la paresse", réfutation du droit au travail de 1848.

Je ne résiste pas au besoin pressant de partager, en ce jour de fête, quelques lignes piquées chez lui.

Et les libéraux avec leur grand Charles, bêtement opportuniste, protecteur du travail par vocation familiale comme la bleue Marine, peuvent aller se rhabiller... Leur travail on n'en veut pas!!!

Les socialistes peuvent, eux, faire leur examen de conscience, nom didjûû! Leur travail on n'en veut pas non plus!!!

Et la lutte des classes?

Et la lutte finale... C'est pour quand???

Voici quelques lignes venues du fond des siècles...

"Nous ont-ils fatigués, ces repus, ces satisfaits, naguère encore membres de la domesticité des grands seigneurs, aujourd'hui valets de plume de la bourgeoisie, grassement rentés; nous ont-ils fatigués avec le paysan du rhétoricien La Bruyère? Et bien! voici le brillant tableau des jouissances prolétariennes en l'an de Progrès capitaliste 1840, peint par un des leurs, par le Dr Villermé (...): "J'ai vu à Mulhouse, à Dornach et dans les maisons voisines, de ces misérables logements où deux familles couchaient chacune dans un coin, sur la paille jetée sur le carreau et retenue par deux planches... Cette misère dans laquelle vivent les ouvriers de l'industrie du coton dans le département du Haut-Rhin est si profonde qu'elle produit ce résultat que, tandis que dans les familles des fabricants, négociants, drapiers, directeurs d'usines, la moitié des enfants atteint la vingt et unième année, cette même moitié cesse d'exister avant deux ans accomplis dans les familles de tisserands et d'ouvriers des filatures de coton."

(...)

"Ce n'est pas là un travail, une tâche, c'est une torture, et on l'inflige  à des enfants de six à huit ans... C'est ce long supplice de tous les jours qui mine principalement les ouvriers dans les filatures de coton."

 

"Ce travail qu'en juin 1848 les ouvriers réclamaient les armes à la main, ils l'ont imposé à leurs familles; ils ont livré, aux barons de l'industrie, leurs femmes et leurs enfants. De leurs propres mains, ils ont démoli leur foyer domestique; de leurs propres mains, ils ont tari le lait de leurs femmes: les malheureuses, enceintes et allaitant leurs bébés ont dû aller dans les mines et les manufactures tendre l'échine et épuiser leurs nerfs; de leurs propres mains, ils ont brisé la vie et la vigueur de leurs enfants. Honte aux prolétaires!"

 

Alors, Charles, tu continues à promouvoir le travail comme ces salauds du XIXème siècle?

C'est sûrement pour nous libérer...

Comme le promulguait l'enseigne à l'entrée d'un certain camp...

 

Nosferatuske