01/05/2013

La ville éphémère

Fais gaffe, l'ami! Les bétonneurs sont de retour de Dubaï!!!

Au risque de perdre leur crédit sur la longévité de leurs produits, ils abattent des machins qu'on a vu construire et qu'on n'a jamais pu digérer, d'ailleurs.

Alors, quand tu passes dans une rue où tu vois un immeuble en béton, bien plus jeune que toi, devenu obsolète, ne te réjouis pas. Ce n'est que pour pouvoir rebétonner bien plus et bien plus laid encore.

De toute façon, le bétonneur sachant bétonner à tour de bras n'habite jamais ni à Dubaï, ni à Bruxelles... Heureusement pour lui, d'ailleurs. Il n'aimerait pas m'y rencontrer (à Bruxelles, s'entend, parce qu'à Dubaï, faut être taré pour s'aventurer dans ce coin de désert... )

 

Brublog02OK.jpg

 

 

Nosferatuske

02/11/2010

Lèche-bottes blues

 

 

La ville de Bruxelles sert les promoteurs sur un plateau d'argent

 

KLIK !!!

 

 

Nosferatuske

 

 

 

02/04/2008

Rue des Sables

 

 

 Un peu de couleur...

 

Brublog2008_0309(075)

 

 

Brublog2008_0309(074)

 

dans ce triste abandon...

 

Brublog2008_0309(078)

 

Nosferatuske

02/03/2008

Perspective barbare

 

 

 

 

Brublog2008_0302(004)

Klik op de foto

Is it hate or stupidity ?

 

 Brublog2008_0302(017)

Klik sur la photo

Is that flemish futur ?

 

Brublog2008_0302(024)

Clic...

Sadness and anger...

Enjoy!

 

Brublog2008_0302(020)

 

TASTELESS AND CRIMINAL !

 

Nosferatuske

09/02/2008

Béton (2)

 

T'as l'bonjour d'Emile !

Par ce beau samedi ensoleillé, il t'impose son meilleur souvenir...

Brublog 080209 081

Klik sur le bleu du ciel... pour te dérider!

 

Nosferatuske

20/02/2007

Souvenirs guerriers

 

Brublog 070220 046blog

 

La révolution sans permanente...

 

Nosferatuske

04/02/2007

Encore des tours?

Comme celle-ci ?

 

Brublog 070203 099blog

 

 

Nosferatuske

 

 

 

 

Les développeurs

As-tu déjà remarqué les sculptures qu’ils érigent à côté de leurs mécanos de béton, d’acier et de verre ?

 

Brublog 070203 014blog

 Ils croient se dédouaner. Ils se déculpabilisent en t’accordant, à toi qui doute de la pertinence d’un tel gâchis urbain, une petite touche humaniste et esthétique.

 

 

Brublog 070203 016blogIls se planquent derrière l’Artiste qui, heureux d’enfin être reconnu par l’Elite, se fend d’une œuvre souvent époustouflante et poignante de sensibilité. Forcément! Il y a rupture, tension, dysharmonie, contraste flagrant.

 

 

Tu n’as aucun mal à t’identifier à l’œuvre.

 

Brublog 070203 021blog 

 

Ils ont gagné.

 

Brublog 070203 023blog

 

Touché par la généreuse attention, tu passes ton chemin en te disant que, tout compte fait, ce n’est pas si invivable ; qu’il existe encore un peu de place pour l’humain, pour le sensible ; qu’ils ne sont pas tous mauvais et incultes..

Comme tu ne fais que passer, tu penses encore longtemps à l'oeuvre et tu oublies le désagrément de vivre dans ce site inhumain.

 

 

Nosferatuske

28/01/2007

Le retour des tours

L’autre jour, j’ai pu lire dans un article de Guy Duplat (La Libre) que les développeurs  (même dans le monde des sociétés immobilières, « promoteur » serait-il devenu un vilain mot ?) c’étaient réunis à l’initiative de « Urban Forum » une organisation qui ambitionne de devenir un « think tank » sur la ville en organisant des colloques à 500 € la place.

Tu apprends là que « si on s’entend bien à ne parler que de petites tours le colloque a montré par la voix d’Henri Dineur (PS), chef de cabinet de Charles Picqué, le ministre-président bruxellois, que le politique était à nouveau très favorable à des tours. »

Il semblerait qu’il faille « redensifier » la ville qui voit ses habitants s’enfuir, de plus en plus nombreux.

Tu apprends aussi que l’arrivée de RER devrait faire fuir de 17000 à 25000 ménages fiscaux si rien  n’est fait.

 

Que faire ?

 

L’article poursuit : « Construire des logements nouveaux à Bruxelles dans toutes les gammes (les tours à usage résidentiel offrent des appartements avec, au sommet, des vues superbes) »

 

Le reste tu n’as qu’à le lire toi-même…

 

Brublog061102 010

 

Bon, je ne vais pas m’énerver mais, un colloque parlant de la ville où l’on ne retrouve presque pas d’urbanistes, de sociologues et d’architectes, cela fait déjà vachement penser aux élucubrations et aux collusions du passé entre les promoteurs et les politiques. Cela fait plus sérieux, plus « professionnel », plus officiel que les conversations de « l’élite » lors d'une garden party dans une banlieue huppée, mais on peut craindre le pire !

 

En tout cas, si « le politique se montre à nouveau très favorable à des tours », le citoyen de base que je suis en a marre de ces tours et surtout de ces tours de « passe-passe » idéologiques !

 

Les ménages « fiscaux » se taillent ? On va les ramener en ville en les empilant. Concept venant droit des années soixante où l’on a construit d’horribles clapiers, invivables et moches, en dépit de tout bon sens esthétique et éthique pour garder des électeurs.

Tu n’es pas un citoyen mon frère. Tu es une unité fiscale. Pour user de ton droit à un logement décent, tu dois vivre dans une forêt de béton, où le plus riche habitera au dernier étage pour profiter de la vue « superbe » vers la tour d’en face. American way of life…

Comme modeste citoyen peu au fait des machinations et stratégies de nos grands capitaines des finances et du politique, je me pose la question de savoir ce que notre cher Charel compte faire pour rendre habitables les 25.000 logements vides à Bruxelles. C’est une question politique. Elle demande une réponse politique. Ce ne devraient plus être aux bétonneurs mégalomanes d’y répondre.

En plus de la réhabilitation de ces logements, il faudrait boucher tous les trous urbanistiques de la bruxellisation des années soixante, par des constructions esthétiquement en harmonie avec le bâti ancien. Cela devrait faire revenir l’habitant, le citadin actif, le citoyen enthousiaste prêt à fonder une famille et à vivre avec ses enfants dans la ville. Si, après tout ce boulot il n’y a plus assez de place au centre, on peut toujours aller planter quelques tours du côté de Chaumont-Gistoux ou de Zottegem, question de raccourcir les trajets des navetteurs…

 

Redensifier la ville en redensifiant son programme politique et en pensant « citoyen » plutôt que « ménage fiscal »…

 

 

Nosferatuske

22/12/2006

L'hideuse excroissance (2)

 

A la place de la Maison du Peuple...

 

Brublog 061222 004blog

 

La tour d'Emile...

 

Nosferatuske

29/10/2006

L'hideuse excroissance

 

DSC01072blog

 

Merci, Pat pour tes photos aériennes!

Le résultat de leurs froechelages est encore plus frappant de ce point de vue!

 

'k goe sloepe... (vais dormir)

 

Nosferatuske

23/10/2006

Rue des Alexiens

La Fleur en Papier Doré est toujours fermée.

Plus haut dans la rue, les fenêtres sont toujours ouvertes.

Bruxellisons, bruxellisons...

 

Brublog061021 063blog

 

Pôvre B...

Och Gotenhiere (comme disait ma grand-mère)

 

Nosferatuske

 

 

17/10/2006

Arrogance

Allez papy, pousses-toi de là que je m’y mette !!!

 

Brublog061015 010blog

 

On peut ne pas aimer Horta.

L’Art Nouveau peut donner des boutons à certains esthètes.

Aucun n’aurait osé liquider la Maison du Peuple. Aucun, non plus, n’aurait osé construire cette horreur innommable.

 

Brublog061015 008blog

 

Quelle arrogance, quelle suffisance et, surtout, quelle imbécilité morbide n’a-t-il pas fallu déployer pour perpétrer ces crimes ? Et que l’on ne vienne pas invoquer l’innocence !

 

Brublog061015 006blog

 

La presse de l’époque a suffisamment relayé l’indignation de la population et des esthètes contre ce crime odieux. Mais rassurez-vous braves gens! Cela n'arrive plus. C'est du passé...

 

Nosferatuske

16/09/2006

Rue de Stalle

.

Voilà encore une de ces merveilles bruxelloises qui a eu toutes les peines à subsister malgré le fait qu’elle était site classé.

  

Chapelle de Notre-Dame de Bon-Secours ou chapelle de Notre-Dame des Affligés

 

 Je crois me souvenir que l’on allait gravement mutiler le site, voire abattre la chapelle pour reprofiler une autoroute urbaine afin d’y faire circuler, avec fluidité les 4X4 des dames des beaux quartiers.

 

 

 

 Si vous réfléchissez un peu, quand on vous en laisse l’occasion, vous constaterez que tous les beaux fleurons de notre passé bruxellois ont été sauvés par luttes, par revendications, par pétitions.

 

  

Autre leçon à retenir : il faut rester vigilant. Les promoteurs savent s'y prendre pour vous faire disparaître une « vieillerie » en stoemelings !

 

Notre-Dame des Affligés, priez pour nous !

 

Il se dit que les lépreux recevaient l'eucharistie par une sorte de guichet. Est-ce l'orifice en question?

 

Bonne balade demain, dans une ville comme je l'aime bien!

 

Nosferatuske