30/07/2008

Détartrage

 

Hey, ket!

A hanne zaïn vol kalk

En g'et witte knies!

Ge moet ze wasse d' ak het zie !!!

 

Brublog2008_0729(004)blog

 

'T zo moete goen meï en bekke azaijn ...

Nosferatuske

18/08/2007

Ludique

 

Brublog 070815 064blog

Brublog 070815 067blog

Oeuvre de Tom Frantzen 

Nosferatuske

16/08/2007

Virginius

 

Brublog 070815 048

Clique sur l'image pour activer le lien

Oeuvre d'Elisa Bloch

JPGBLOCH

 

Nosferatuske

 

Tragédie à Tervueren

Brublog 070815 049

 

Brublog 070815 044


 

Brublog 070815 048

 

Brublog 070815 045

 

 Brublog 070815 046

 

Brublog 070815 047

 

Avec le temps va...

 

Nosferatuske

14/08/2007

A l'eau!

 

Brublog 070813 032blog


Clique sur la photo pour activer le lien...

Nosferatuske

H2O

 

Brublog 070813 029blog

Clique sur l'image pour activer le lien!

Nosferatuske

03/12/2006

La laitière

Tu te souviens de la belle inconnue servant un liquide (que je prenais pour de la Faro, esprit pervers que je suis…). Je ne l’avais jamais remarquée avant la restauration de l’église Saint-Nicolas. Sans doute que durant les années précédentes, je préférais les courbes galbées et dynamiques des minettes en chair et en os plutôt que de m’attarder devant une statue noyée dans la végétation bordant l’église.

 

Mokskeweb1

 

Et puis, hier, en fouillant en bibliothèque publique, je suis tombé sur l’ouvrage de Michel Michiels (Bruxelles est malade… mais son cœur bat – Editions Le Livre), où il évoque une série de fontaines publiques parmi lesquelles on retrouve la laitière de l’église Saint-Nicolas. Voici ce qu’il en dit :

« Comme les petites maisons qui se serrent contre l’église Saint-Nicolas, cette fontaine lui est accolée. Elle date du XVIIème siècle et est due au sculpteur Marc De Vos. Elle ornait jadis la pompe du cimetière de l’église. Elle nous raconte les mésaventures post-mortem d’une laitière qui vendait son lait fortement coupé d’eau. Comparaissant devant Saint Pierre, elle fut condamnée à chanter éternellement de nuit : « demi-eau, demi-lait, mesure frauduleuse, oubliez l’âme. » Ce n’est qu’après avoir exhumé son cadavre pour les besoins de la science que les magistrats purent vérifier la réalité de la malédiction au vu de la conservation de son corps. Après cet examen, son âme trouva le repos et les dormeurs de la rue au Beurre retrouvèrent le sommeil. »

Que faut-il en tirer comme leçons ? Je crois que, comme passant, comme habitant pressé, comme consommateur stressé, on circule trop vite. Dans la course effrénée à la satisfaction des désirs les plus frustes, on ne goûte que des instants fugaces et on ne prend pas le temps d’apprécier ce que nos ancêtres ont créé à notre intention. C’est ainsi que les promoteurs, les froecheleirs et leurs complices politiques ont pu allègrement piller notre patrimoine commun, à notre nez et à notre barbe, sans que nous ne puissions réagir.

Je ne commettrai plus cette erreur. Chaque fois que je me promènerai au centre, j’irai saluer la belle laitière. J’irai la prier, au nom de Gambrinus de changer le lait en lambic !

 

Nosferatuske

31/10/2006

Rue T'Serclaes

Le 26 mars 1388, les espions du sire de Gaesbeek apprirent qu’Everard T' Serclaes, qui se trouvait sur la route de Lennik, se préparait à rentrer à Bruxelles. Le fils bâtard du sire de Gaesbeek et son bailli dressèrent un guet-apens à Vlezenbeek, à un endroit appelé encore aujourd’hui, le « quade-wegen » (mauvais chemins). Everard, qui se déplaçait seul, fut arraché de son cheval, cloué au sol et affreusement mutilé : le bailli lui coupa la langue, avec laquelle T' Serclaes avait plaidé la cause de Bruxelles, et lui coupa le pied avec lequel il s’était agenouillé devant la duchesse Jeanne de Brabant.

Brublog061021 070blog

En 1899, le bourgmestre Charles Buls, fit apposer un bas-relief de Julien Dillens contre un mur de la maison de l’Etoile (reconstruite grâce à la ténacité du grand bourgmestre) en mémoire de ce fils illustre de Bruxelles.

 

Brublog060917 121blog

 

Dans les années trente, une curieuse croyance populaire s’est répandue, selon laquelle toute personne nubile qui passe la main sur le bras de bronze de l’échevin, se mariera dans l’année.

André Monteyne, «T’ Serclaes Une famille bruxelloise », Krediet Bank, 1887

 

Depuis lors, tous les maaveigers (frotte manches) du monde entier viennent s’y agglutiner… Ils sont parvenus à en percer le métal par leurs caresses ignorantes.

Il y a beaucoup à découvrir sur le personnage d’Everard T’ Serclaes et sur cette famille patricienne bruxelloise intimement liée à l’histoire de notre ville et du Brabant en général. Grâce à Internet, tu pourras te renseigner par toi-même. Fidèle à ma démarche, je ne suis là que pour aiguiser ta curiosité…

La ville de Bruxelles, en remerciement de l’acte héroïque d’Everard T’ Serclaes, qui libéra Bruxelles en pénétrant dans ses murs, plus ou moins dans ce quartier, rebaptisa la ruelle Eggloy, rue T’Serclaes.

 

Gratitude bien normale, bel effort de mémoire…

Tu as déjà vu cette strotje ?

 

Brublog061021 013blog

 

 

Brublog061021 015blog

 

 

Brublog061021 016blog

 

 

Brublog061021 017blog

 

Ils sont occupés à nous transformer tout le centre ville sur ce modèle.

Et si Everard devait revenir, il ne pourrait quand même rien dire…

 

Pôvre B…

 

Nosferatuske

15/10/2006

Forest

Belle ligne pure

Belle épure

 

Brublog061014 016blog

 

Mais faut vivre avec...

 

Brublog061014 017blog

 

Nosferatuske

10:20 Écrit par Nosferatuske dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : forest, bruxelles, ou aller, patrimoine, sculpture, statue, belgique |  Facebook |

27/08/2006

Aux armes, citoyens!

 

Sauvons nos produits fermiers!

 

 

Nosferatuske

09:04 Écrit par Nosferatuske dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruxelles, zwanze, statue |  Facebook |

25/08/2006

Place d'Espagne (II)

En face de Don Quichotte, le pôv peï qui est trop timide pour enlever son pardessus et qui zwiet tellement qu'il en a un leknuis !!!

 

 

Béla BARTOK par Imre Varga (né en 1923)

 

http://membres.lycos.fr/magnier/composit/bartok.html

 

Nosferatuske

 

 

23/08/2006

Place d'Espagne

L’autre jour, en  nous nous baladant dans la masse des touristes, nous avons poussé une pointe vers la Place d’Espagne. J’avais déjà eu l’occasion d’apprécier la statue de Don Quichotte de la Manche accompagné de son fidèle Sancho. Depuis que je suis bloggeur, je porte un regard plus aigu, plus critique, plus fouillé, plus zwanzeur peut-être, sur les choses et mon appareil numérique m’aide à cadrer ces observations.

  

 

 

Que l’on ait choisi le héros de Cervantès pour dominer la Place d’Espagne, je trouve cela plus adéquat qu’une statue du Caudillo, de Jules l’Eglise ou d’un joueur du Real Madrid. C’est un bel hommage à la culture espagnole. C’est aussi un monument d’utilité publique qui suscite le débat sur l’Utopie.

 

 

Par contre, ce socle, quelle horreur !

Seul avantage du béton, c’est qu’il pourrit rapidement et que cela laisse place à une végétation qui nargue le pauvre baudet de Sancho,

 

 

en attendant l’intervention d’un ouvrier communal capable de se faire un méchant surplomb en pitonnant et en mousquetant à tout-va, ou en se coltinant une échelle sur l’épaule depuis la rue. Cela, ce n’est pas de l’Utopie, c’est du rêve éveillé. Nuance !

 
Nosferatuske

 

 

 

 

11/08/2006

Ternat

L’autre jour, après quelques heures de fastidieux labeur (Potverdeke, que c’est dur de s’y remettre !), ne pouvant pas rentré chez moi à cause de travaux dans l’appartement, on a décidé d’aller faire un tour dans des coins autour de Bruxelles que l’on ne connaissait pas. Pour un sudiste comme moi, tout ce qui se situe au nord du canal est peu connu. Alors, vous pensez bien qu’au nord de Koekelberg, à part l’accès à l’autoroute de la mer et la sortie vers Ikéa, tout m’est étranger !

Partis à l’aventure, dans ces contrées inexplorées, nous sommes d’abord passés par Grand-Bigard avant de nous arrêter à Ternat.

 

 

Ternat, ce n’est pas seulement un zoning industriel...

 

 

C’est aussi un vieux village brabançon qui garde encore quelques beaux fleurons de son histoire comme l’église Sainte-Gertrude.

 

 

 

 

Eglise de style gothique brabançon (XVème, XVIème siècle), elle est vouée à Sainte Gertrude. Fille d’Itte d'Aquitaine et de Pépin de Landen, maire du palais de Dagobert, roi d'Austrasie. Elle reçut le voile des vierges consacrées des mains de saint Amand. Itte fonda une communauté mixte à Nivelles et installa sa fille cadette Gertrude comme première abbesse en 650. Abbesse à l'âge de vingt ans, elle assure cette charge d'une façon admirable. Elle se lia d'amitié avec les saints irlandais, saint Foillan et saint Ultan. Avide de savoir, elle cherchait surtout la connaissance des Saintes Ecritures. Elle s'occupa en priorité des serfs qui peuplaient les domaines avoisinants. Par de longues souffrances, elle identifia sa vie monastique à la Passion du Christ et meurt à 33 ans. Elle a laissé le souvenir de sa grande charité pour les malades et les mourants.
Cette communauté mixte suivit la règle de
Saint Colomban, chef de file des moines évangélisateurs irlandais.

 

 

 

 

Sa statue nous a intrigués parce que le long de sa crosse, courent deux gros rats bien dégoûtants et charnus. J’en ai trouvé l’explication sur un site flamand. Je vous la livre sans traduction, je n’ai pas trop le temps. Et puis, un brusseleir ça se démerde dans toutes les langues, non ?

 

 

 

 

Onder invloed van de legenden kwam in de 15 e eeuw de traditie op om Gertrudis aan te roepen bij  muizen- en rattenplagen. Water uit de bron van Nijvel zou muizen verdrijven.
Bij muizenplagen werden in Keulen processies gelopen van de  Sint-Kunibertkerk naar de Sint-Gertrudiskerk, waarbij in 1759 een zilveren en  1822 een gouden muis als votiefgift werden meegedragen.
Sinds de 11e eeuw is er een gebruik bekend waarbij tijdens het afscheid voor een reis een glas wordt gedronken op Sint Gertrudis en haar om goed onderdak en vrede  wordt gevraagd.

 

Après notre petit tour artistico-religieux, nous sommes allés prendre un pot au Meiboom, sur la place du village. Voilà encore un bistrot bien authentique que je vous conseil de visiter !

 

Nosferatuske

14:07 Écrit par Nosferatuske dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : statue, bruxelles, ternat, bistrot, brabant, gothique, legende |  Facebook |